récupération sport pilates

comment récupérer après une séance de sport Pilates

23 décembre 2021

La récupération après une activité sportive est tout aussi importante que la phase préliminaire de l’échauffement. En effet, suite à une séance de training intense, les coachs nous recommandent une baisse progressive par le biais de la marche afin de faire redescendre le rythme cardiaque. On se dit pourquoi et quel en est l’intérêt ? Eh bien sans récupération, on risque d’être confronté à des risques de blessures ou à des courbatures bien prononcées. Comment protéger ses muscles et s’assurer une meilleure transition avant de revenir au calme dans n’importe quelle activité sportive et puis en Pilates ?

Pourquoi doit-on bien récupérer après une séance de sport ?

Beaucoup de sportifs s’arrêtent brutalement et ne se demandent pas comment bien récupérer après une séance de sport. Le but étant, avant tout, de faire baisser progressivement le rythme cardiaque et puis de rétablir en douceur le retour au calme sans qu’il ait désagrément de quelque nature que ce soit.

C’est un peu pareil au démarrage, d’habitude on entame une séance progressivement pour éviter d'être stoppée en plein vol par un muscle récalcitrant, il est également important de prévoir les bons gestes avant d’interrompre son activité. Pourquoi insiste-t-on sur cette étape ? En effet, les risques d’accidents ou de blessures suite à une interruption brutale d’un sport sont souvent très fréquents. D’ailleurs, selon les coachs, les muscles qui sont sollicités pendant l'effort restent contractés et tendus, donc pas assez nourris, ce qui peut contribuer par exemple à des risques de déchirures musculaires lors des prochaines séances. Il suffit donc d’adopter rapidement les bons gestes.

Les bons gestes à adopter dans toutes les activités sportives

Le processus de récupération après une activité sportive dépend de la nature de cette activité. Autrement, on ne peut pas prévoir la même démarche pour une séance de running qu’une séance de musculation. Justement, le rythme cardiaque qui peut atteindre entre 190 à 220 battements par minute pour un sportif, doit être d’abord régulé au moment de la récupération par un ralentissement progressif, bien sûr en fonction de la fréquence du battement en alternant avec une bonne respiration jusqu’à ce que le cœur reprenne son rythme habituel. Ce qui signifie que l’arrêt brusque est déconseillé. Se réhydrater est également indispensable après l’activité, afin de récupérer tout ce que le corps a perdu en transpirant, et aussi afin d’évacuer les déchets produits par les muscles pendant l'effort. 

La détente des muscles mobilisés dans l’activité, via le relâchement, peut prendre 30 secondes par muscle contracté pour lui redonner sa forme, par exemple en agitant ses jambes et ses bras après une course ou quand on détend ses mollets en tendant chaque jambe derrière soi, le talon au sol et en poussant le mur face à nous. Ensuite les cuisses, on prenant son pied droit dans la main et en collant le talon à ses fesses, puis le même mouvement du côté gauche. D’ailleurs, dès qu’on tend une jambe devant soi, le talon au sol et on penche le buste en avant, l’arrière des cuisses se décontracte. On ne doit pas oublier aussi de s’occuper du haut du corps (trapèzes, dos, épaules), qui concentre souvent les tensions créées par l'effort. Il est question d’étirer ainsi son dos en montant les bras vers le ciel, les épaules en effectuant des rotations, et le dos en inclinant le tronc de tous les côtés.  Outre les étirements qu’il faut effectuer, après l’activité, sur le plan mental, on doit essayer d’apaiser son esprit. Et si vous voulez booster davantage votre circulation sanguine, osez une douche avec l’eau tiède qui s’achève sur un jet d’eau froide des pieds jusqu’au haut du corps.

Récupération après le sport Pilates

Tout ce que l’on vient de relever sur les activités sportives est valable pour le sport Pilates, une activité qui implique les muscles les plus profonds. Si vous voulez faire du Pilates convenablement et en tirer profit, demeurez vigilants quant aux gestes à adopter pour garantir une parfaite récupération. D’abord les coachs qui nous prônent la déshydratation avant et après, insistent bien sur l’étirement des groupes musculaires mobilisés et aussi sur l’assouplissement des articulations. 

Mais que doit-on étirer ?  Les étirements sont ce qu’on appelle stretching en Pilates. Ils nous permettent de gagner en mobilité et en aisance corporelle. On peut aller vers les muscles qui ont besoin de se contracter pour les renforcer et les allonger, par exemple les tendons (le tendon d’Achille, souvent trop court et qui nous empêche de nous accroupir) les automassages sont également recommandés, parce que trop bénéfique et efficaces pour les courbatures en appuyant sur les points qui s’avèrent tendus afin d’en évacuer les adhérences. Une alimentation saine et équilibrée ainsi que le repos sont, au surplus, essentiels en phase terminale. Dans le cas contraire, tous nos efforts seront ruinés.

Retour à la liste des articles